L’EQUIPE DE L’AUDIT

Le master Audit et conseil en communication prépare spécifiquement les étudiants à la réalisation d’audits de communication et aux métiers du conseil dans les organisations(consultants en communication, consultants internes en communication, chargés de communication, chargés de l’information et de la communication, chargés d’études (entreprises), directeurs de la communication, directeurs d’études (entreprises), chargés des relations extérieures).

La deuxième année est spécifique au master Audit et Conseil et accueille 20 étudiants. Le programme de deuxième année comprend des enseignements en espace et communication communs avec le master Stratégie et Produits, des cours et applications spécifiques à la pratique de l’audit, à ses méthodes et techniques d’intervention, telles que la gestion des dynamiques de groupes, les méthodes de résolution de problèmes en organisation, les techniques de fidélisation par enquête, l’analyse des besoins, l’analyse des usages des NTIC en organisation ainsi que les méthodes d’évaluation de ces outils, la prospective et la mise en place de scenarii, les mesures d’opinion. La maîtrise des outils PAO est rendue effective par leur utilisation au cours de la mise en place d’un projet éditorial encadré par des professionnels.

Sous la direction d’un enseignant-chercheur (membres du groupe de recherche GRECO) de l’équipe pédagogique, les étudiants réalisent un audit à partir d’une commande réelle d’une organisation, d’un organisme, d’une entreprise publique ou privée et sont amenés à concevoir toutes les étapes de la démarche depuis l’analyse du contexte organisationnel à la mise en forme d’un plan d’étude ou d’accompagnement d’une stratégie d’action.

Amar LAKEL

Lire la suite

Publicités

Le Contexte : parce que nous le valons bien !

Maintenant que vous avez pris connaissance de notre fabuleuse étude, il est temps pour nous de vous en expliquer le contexte.

Bordeaux est une des plus grandes villes de France en terme de superficie, de population et de poids historique. Son fleuve, la Garonne, scinde la ville en deux : rive gauche (le quartier historique, le « vieux bordeaux ») et rive droite (vous savez l’endroit de l’autre côté du pont de pierre ?! Il paraît même que des gens y habitent !). Depuis longtemps, ces deux lieux se font face, s’ignorent presque à la manière d’un pot de terre et d’un pot de fer posés côte à côte.

Pour mettre un terme à cette dichotomie, le projet de renouvellement urbain porté par Groupement d’Intérêt Public du Grand Projet des Villes des Hauts de Garonne (GIPGPV), s’appuie à la fois sur des actions de construction et d’aménagement de l’espace, et sur une démarche de réappropriation du territoire par ses acteurs et ses habitants.

Le numérique doit devenir l’un des outils de cette réappropriation.

Lire la suite